Guide Réglementaire du Scoutisme Français

Édition du 3 avril 2018

Ce site web n'est pas officiel. Il n'est pas édité par le Scoutisme Français.
Réinitialiser

1. Définition des ACM et conditions d'encadrement

2. Sécurité et déplacements

3. Vie quotidienne et hygiène

4. Activités

5. Relations avec l'administration

Section précédente : 4.7. Baignade Section suivante : 4.9. Randonnée pédestre

4.8.a. Encadrement

L'encadrant doit être majeur et doit :

  • soit être titulaire d'une qualification sportive professionnelle (1°, 2° ou 3° de l'article R. 227- 13),
  • soit, s'il est majeur et déclaré comme faisant partie de l'équipe pédagogique de l'accueil, être titulaire d'une qualification lui permettant d'exercer les fonctions d'animation dans un accueil collectif de mineurs (animateur du Scoutisme Français, BAFA ou équivalent).

De plus :

  • L'encadrant doit savoir nager,
  • Taux d'encadrement : 10 embarcations par encadrant maximum.
  • Lieu : plan d'eau calme avec peu de courant, rivière calme ou de classe 1 sans barrage ou pont constituant un obstacle à l'écoulement de l'eau ou sur mer calme avec peu de courant par vent de moins de 3 beauforts à moins de 300m du rivage.
  • Embarcation mue uniquement à la force des mains.
  • Condition : test d'aisance aquatique préalable réalisé sans brassière de sécurité.
  • Equipement : gilet de sécurité permettant la flottabilité, chaussures fermées, vêtements adaptés.

4.8.b. Conditions d'organisation de la pratique

Le directeur de l'accueil communique la liste de tous les participants et leur âge à l'encadrant. Le parcours est préalablement reconnu par l'encadrant qui porte le projet d'activité à la connaissance du directeur de l'accueil, l'informe de l'heure exacte de départ du groupe et de l'heure prévue pour le retour. Le parcours et les modalités de réalisation de l'activité sont formellement décrits, ainsi que toute information utile.

L'activité proposée doit être récréative. Elle ne peut en aucun cas être intensive et viser un objectif d'acquisition d'un niveau technique ou de performance. Le directeur de l'accueil donne son approbation formelle au déroulement de l'activité au vu de la préparation effectuée.

L'organisation de l'activité tient compte des conditions météorologiques et hydrologiques et du niveau des pratiquants et des encadrants. Dans le cas où l'évolution des conditions météorologiques ou hydrologiques est susceptible de mettre en péril la sécurité et la santé des pratiquants, l'encadrant adapte ou annule le programme. Il en informe sans délai le directeur de l'accueil.

Les embarcations sont bien entretenues, elles sont équipées et aménagées pour flotter en supportant le poids de l'équipage et des charges embarquées.

L'encadrant est équipé comme les pratiquants. En outre, il doit disposer du matériel collectif, des équipements de secours adaptés ainsi que d'un moyen de communication permettant de joindre rapidement les secours.

Dès lors que l'activité est accompagnée d'une baignade, l'encadrant doit satisfaire aux conditions requises pour l'encadrement de cette activité.


Section précédente : 4.7. Baignade Section suivante : 4.9. Randonnée pédestre

Source : Guide Réglementaire du Scoutisme Français - Édition du 3 avril 2018