Guide Réglementaire du Scoutisme Français

Édition du 3 avril 2018

Ce site web n'est pas officiel. Il n'est pas édité par le Scoutisme Français.
Réinitialiser

1. Définition des ACM et conditions d'encadrement

2. Sécurité et déplacements

3. Vie quotidienne et hygiène

4. Activités

5. Relations avec l'administration

Section précédente : 3.1. Rythme de vie Section suivante : 3.3. Suivi sanitaire

3.2.a. Les douches

Les mineurs doivent se doucher quotidiennement. Une séparation nette doit être prévue entre les douches des garçons et celles des filles (a minima géographique ou temporelle).

Pour les accueils organisés dans des bâtiments, le nombre de douches par mineurs dépend des règlements sanitaires départementaux (art. R227-5 du Code de l'action sociale et des familles). Cette norme est en moyenne de 1 douche pour 10. Pour les accueils de plein air, il n'y a pas de nombre de douches défini, cependant il faut que l'installation prévue permette à chaque mineur et animateur de se doucher à l'abri des regards. Lorsque les douches s'effectuent en maillot de bain, on veillera donc à prévoir un espace pour que chacun puisse se laver et se rincer correctement toutes les parties du corps.

L'équipe d'animation veille à ce que les participants changent de vêtements et de sous-vêtements après la douche. Penser à prévoir des lessives pendant le camp pour permettre à chacun d'avoir des vêtements propres.

3.2.b. Les dents

Tout le monde se brosse les dents au moins deux fois par jour pendant 2 minutes comme recommandé par l'Union Française pour la Santé Bucco-dentaire.

3.2.c. Les mains

Un lavage des mains est fait au minimum :

  • Avant la préparation des repas,
  • Avant de passer à table,
  • Après chaque passage aux toilettes,
  • Après chaque activité salissante.

Une vigilance supplémentaire est à avoir en cas de présence de malades sur l'accueil, prévoir des savons et des solutions hydro-alcooliques en conséquence.

3.2.d. Les toilettes

L'obligation d'assurer la sécurité physique, morale et affective des mineurs conduit à organiser systématiquement la séparation des garçons et des filles.
Ces toilettes sont positionnées à distance raisonnable des lieux de vie, d'intendance (attention aux vents dominants). On en prévoira un nombre adapté à l'effectif de l'accueil. Le nettoyage des toilettes doit être au moins quotidien (en utilisant des gants et des produits respectueux de l'environnement).

Certains ne vont pas aux toilettes parce que le lieu n'est pas propre donc en cas d'utilisation de toilettes sèches, limiter la propagation des odeurs et la prolifération des mouches en utilisant de la sciure ou des copeaux de bois. Il n'est pas obligatoire de prévoir des toilettes autres que ceux des mineurs pour les animateurs même si cela peut être envisagé pour le confort de tous, enfants comme adultes.


Section précédente : 3.1. Rythme de vie Section suivante : 3.3. Suivi sanitaire

Source : Guide Réglementaire du Scoutisme Français - Édition du 3 avril 2018