Guide Réglementaire du Scoutisme Français

Édition du 3 avril 2018

Ce site web n'est pas officiel. Il n'est pas édité par le Scoutisme Français.
Réinitialiser

1. Définition des ACM et conditions d'encadrement

2. Sécurité et déplacements

3. Vie quotidienne et hygiène

4. Activités

5. Relations avec l'administration

Section précédente : 2.3. Accidents et sinistres matériels Section suivante : 3.2. Organisation de l'hygiène corporelle

3.1.a. Les temps de sommeil et de repos

Le sommeil est l'un des éléments clé de l'accueil de scoutisme, de lui dépend la capacité des participants à vivre pleinement les activités et la vie quotidienne. Pour cela voici quelques recommandations pour mettre en place les meilleures conditions de sommeil.

  • De 6 à 8 ans : 10 heures de sommeil minimum par nuit ainsi qu'une sieste de 2 heures
  • De 8 à 10 ans : minimum 10 heures de sommeil par nuit
  • Au-delà de 10 ans : minimum 8 heures de sommeil par nuit

Se coucher prend du temps, prévoir au minimum 30 minutes entre la fin des activités et le début du sommeil. De plus, il est recommandé de prendre un temps calme d'une heure après les services du repas de midi pour tous.

3.1.b. Grille d'activité et rythme de vie

La grille d'activité doit prendre en compte, entre autres, la fatigue des participants. Par exemple : on ne programme pas une journée sportive le lendemain de l'exploration. Attention aussi à ne pas vouloir trop remplir la grille, un enfant grandit aussi durant les temps libres.

Pour bâtir une journée type, il faut respecter les rythmes de chacun en fonction de l'âge des mineurs, et des capacités de l'équipe d'animation, et prendre en compte les exigences de l'organisation commune. Alterner les activités intenses et les temps plus calmes. Prévoir des temps spécifiques pour les repas, la toilette, le repos, les services, les temps calmes...

La grille d'activité et le déroulement de la journée doivent être adaptés (et adaptables) en fonction des imprévus (la météo par exemple) et de l'état du groupe (fatigue, tensions...).

3.1.c. Exposition au soleil et canicule

Les enfants sont encore plus sensibles au soleil que les adultes. Pour se protéger du soleil il faut éviter les expositions entre midi et seize heures, porter un chapeau et des lunettes de soleil, appliquer une crème solaire haute protection et renouveler plusieurs fois l'application. Ne surtout pas oublier de s'hydrater régulièrement.

En cas de canicule, des précautions supplémentaires sont à prendre, notamment proscrire les activités physiques aux heures chaudes de la journée et distribuer fréquemment de l'eau en s'assurant que les mineurs boivent. Le plan canicule est déclenché au niveau départemental par le préfet il incombe à chaque directeur de le consulter et de le mettre en place dans son accueil.

D'autre part, il faut être vigilant en cas de signes d'alertes et appeler immédiatement le SAMU (15) en cas de fièvre supérieure à 38°C, de troubles de la conscience (somnolence ou agitation inhabituelle), de refus ou impossibilité de boire et d'une couleur anormale de la peau.


Section précédente : 2.3. Accidents et sinistres matériels Section suivante : 3.2. Organisation de l'hygiène corporelle

Source : Guide Réglementaire du Scoutisme Français - Édition du 3 avril 2018